ActualitéDroit socialManagementUne

Wemind veut des droits pour tous, même pour les freelances

Hind Elidrissi et Mikael Uzan se rencontrent chez la compagnie d’assurance AXA. En 2015, ils quittent leur emploi et décident de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. En débutant, les deux jeunes entrepreneurs se rendent compte qu’avec un statut de freelance, l’accès au logement, par exemple, devient assez compliqué. C’est à partir de ce constat qu’ils fondent Wemind. Cette plateforme permet aux auto-entrepreneurs de jouir des mêmes droits, au niveau de la santé, du logement et des loisirs, qu’un salarié. Plus de détails avec la cofondatrice Hind Elidrissi.

Le Journal des RH: Quel problème résout Wemind? 

Hind Elidrissi, cofondatrice de Weemind: En France, le système de protection sociale a été conçu historiquement pour les salariés (qui représentent 90% de la population active). Aujourd’hui, de plus en plus de personnes, et notamment parmi les jeunes, ne veulent plus être salariés et se lancent en freelance. C’est souvent un choix personnel qui répond aux besoins de liberté et d’épanouissement personnel. Mais ces personnes vont être confrontées à des problèmes qui les dépassent: sans CDI et sans fiche de paie, il est quasiment impossible de se loger. Ensuite, ils auront une protection sociale dégradée: une mutuelle qui les couvre moins bien que celles des salariés, aucune garantie de revenu lors d’un arrêt maladie, etc… Et enfin, ils paient tous leurs loisirs au prix fort, puisqu’ils n’ont pas accès à un comité d’entreprise.

Quelle est votre proposition de valeur?

Nous permettons aux freelances de bénéficier des mêmes avantages que les salariés, tout en restant indépendants. Concrètement, nous avons négocié auprès des mutuelles et des compagnies d’assurance une mutuelle comparable à celle dont bénéficie un salarié au sein d’une société du CAC40. Nos membres bénéficient également d’une garantie loyer impayé qui leur permet de trouver un logement facilement, et d’un «comité d’entreprise» qui donne accès à des loisirs à prix réduits ainsi que des avantages sur des services professionnels.

La communauté Wemind se base sur deux principes:

– le principe de l’achat groupé pour avoir de meilleurs prix

– et le principe de solidarité qui permet aux membres de se protéger entre eux.

Qui sont les utilisateurs de votre solution?

Nos utilisateurs sont des freelances, plutôt jeunes (32 ans en moyenne) et venant principalement des milieux du numérique, du graphisme et du développement informatique. Au-delà des produits en eux-mêmes, ils attendent une expérience en ligne, totalement fluide. C’est pour cela que nous avons conçu (avec des freelances d’ailleurs) une UX simple et agréable, et zéro papier. De manière générale, nous avons conçu la plateforme pour qu’elle réponde aux besoins de tous ceux qui sont phobiques adminstratifs

Quel est votre plan de développement?

Plus de 8000 freelances se sont déjà inscrits sur la plateforme cet été ce qui a permis de négocier les offres. Notre service sera lancé en début 2017 et nous tablons sur 30.000 membres la première année.

Quels sont vos enjeux?

En France, le marché des freelances représente plus d’un million de personnes, dont beaucoup ne sont pas du tout couvertes. Notre enjeu est d’en fédérer un maximum pour leur proposer une couverture de qualité à prix abordable. Nous avons beaucoup travaillé avec des freelances en développement informatique, mais aujourd’hui nous recherchons un CTO pour rejoindre la team de façon permanente.

Qui sont vos concurrents?

Actuellement, aucun acteur ne propose une offre aussi complète que la nôtre (même s’il existe des centaines de fournisseurs de mutuelle par exemple). A court terme, nous n’avons donc pas vraiment de concurrent. Sur le long terme, des offres pourraient émerger sur le marché, et à ce moment là, notre différence se fera sur la qualité de service.

[tabs]

[tab title= »Wemind : Les données clés »]

Fondateurs : Mikael Uzan et Hind Elidrissi

Date de création : 2016

Siège : Paris

Levées de fonds : aucune

Capital : 5000 euros

[/tab]

[/tabs]

Lire aussi :

Sur le même sujet

Share This
Close