ActualitéEtudes

Un cadre sur deux déclare avoir été augmenté en 2007

En 2007, le salaire médian des cadres s’établit à 45 keuros : la moitié des cadres perçoit un salaire annuel brut inférieur à ce montant et l’autre moitié un salaire supérieur. Le salaire moyen est de 51 keuros. 46 % des cadres qui sont restés dans la même entreprise déclarent que leur rémunération annuelle totale a augmenté en 2007. Cela signifie qu’au moins un cadre en poste sur deux a perdu en 2007 du pouvoir d’achat. Les augmentations individuelles sont plus fréquentes et plus élevées que les augmentations collectives. La moitié des augmentations individuelles a été supérieure à 4 %3. Les augmentations collectives ont été comprises entre 1 et 4 %. Enfin, les augmentations sont plus fréquentes pour les cadres en début de carrière que pour les plus expérimentés.

Cadres recrutés en 2007 : le poids de la durée du chômage sur la rémunération

Parmi les cadres recrutés en 20074, 60 % ont changé directement d’entreprise et 40 % ont connu une période de chômage. 64 % des cadres qui ont changé directement d’entreprise ont vu leur rémunération croître, contre seulement 33% des cadres qui connu une période de chômage. Enfin, plus cette période de chômage a été longue, moins ils sont nombreux à avoir vu leur rémunération augmenter par rapport à leur dernier poste.

53% des cadres en poste jugent leur rémunération satisfaisante

Un peu plus de la moitié des cadres déclare que sa rémunération est satisfaisante. Concernant les perspectives d’évolution, le pessimisme est de mise. Moins d’un tiers des cadres restés dans la même entreprise juge ses perspectives d’évolution de rémunération « intéressantes », voire très « intéressantes ».

Ceux qui ont intégré une entreprise en 2007 après une période de chômage sont légèrement moins négatifs.

Seuls ceux qui ont changé directement d’entreprise sont majoritairement optimistes : ils représentent une proportion égale à 51%.

Zoom sur le salaire dans les offres

Pour les recrutements suite à une offre d’emploi5, le salaire brut annuel médian6 à l’embauche des cadres est de 33 KEuros hors commissions. Il est de 35 KEuros commissions comprises. 31 % des salaires à l’embauche sont strictement conformes aux salaires envisagés par l’entreprise dans l’offre d’emploi contre 47% en 2006. Lorsqu’il y a un ajustement à la hausse ou à la baisse, c’est l’expérience professionnelle du cadre qui est le critère le plus fréquemment évoqué par les recruteurs. Par rapport à 2006, davantage d’entreprises ont du revoir leurs propositions de salaires à la hausse comme à la baisse en fonction du profil du candidat, principalement en raison des difficultés à trouver la bonne personne. 40% des salaires à l’embauche ont été tirés vers le haut (contre 32% en 2006). 29% des salaires à l’embauche ont été tirés vers le bas (contre 21% en 2006).

Vous pouvez télécharger l’étude complète de l’APEC ici

Sur le même sujet

Share This
Close