ActualitéRecrutement

RH: Next Station lève 1,5 million d’euros pour favoriser le recrutement à l’étranger

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Alors que la pénurie de talents au sein des entreprises se fait plus importante depuis la reprise post-Covid, la startup française Next Station, spécialisée dans le recrutement à l’étranger, lève 1,5 million d’euros auprès de Cameleon Invest, Cabiedes & Partners et BPI Innovation, avec la participation de son co-fondateur Denis Fayolle, fondateur de LaFourchette et investisseur notoire dans la Tech.

Lancé en 2018 par Clément Aixala, Nicolas Paulus, Blanca Montero et Denis Fayolle, Next Station développe une plateforme qui permet de connecter les entreprises avec des candidats à l’étranger. Elle fait ainsi office d’agence de recrutement pour les sociétés tout en accompagnant les candidats dans leur recherche d’emploi. La startup parisienne, qui promet aux entreprises de trouver le talent qui leur convient sous 48h, revendique une croissance de 400% des ventes sur les 12 derniers mois.

En 2019 déjà, 50% des employeurs en France déclaraient subir une pénurie de talents, selon le baromètre « Data Emploi Territoires » réalisé par Adecco. Un phénomène qui a augmenté après la pandémie et qui favorise l’expansion de la startup, qui compte 100 000 candidats postulants par an. « La hausse du télétravail ainsi que l’introduction des processus digitaux encouragent les entreprises à profiter du plus large vivier de talents: la main d’œuvre internationale », commente Blanca Montero. « De cette manière, ils sont à même de trouver le candidat adéquat plus rapidement et d’accroître la diversité culturelle au sein de leurs équipes. »

Un marché qui séduit les investisseurs

Face à la pénurie de talents, des startups innovantes tentent d’apporter des réponses et séduisent les investisseurs. Plus tôt dans la semaine, Deel a levé 425 millions de dollars en série D pour faciliter les recrutements à l’étranger grâce à sa plateforme de gestion de la paie, qui fluidifie les transactions financières et la conformité des contrats selon les pays. Co-fondée par un Français, la startup basée à San Francisco est financée par Coatue, Andreessen Horowitz, YC Continuity Fund, Spark Capital ou encore le CEO d’Uber Dara Khosrowshahi.

En France, CleverConnect vient de lever 30 millions d’euros pour optimiser le processus de recrutement en Europe. L’entreprise accompagne 2 500 entreprises clientes, de toutes les tailles et dans divers secteurs, sur toutes les étapes de leurs recrutements, depuis le sourcing jusqu’à la qualification et la sélection des candidats. Sur le même modèle, on peut citer la startup française Clustree, qui développe une plateforme de recommandations RH pour la gestion des carrières et le recrutement basée sur l’IA, rachetée par l’Américain Cornerstone en 2020.

Présent sur sept marchés européens (France, Espagne, Allemagne, Autriche, Royaume-Uni, Portugal et Pays-Bas), Next Station collabore avec plus de 200 entreprises telles que BDO, Back Market ou encore Transcom. L’entreprise ambitionne de poursuivre son expansion en Europe et à l’international.

[toggle title= »L’actualité des levées de fonds vous est présentée en partenariat avec Junto » state= »open »]

Gagnez rapidement en visibilité en ligne grâce à Junto,
entreprise référente sur l’achat média digital et le tracking.

[/toggle]

Next Station: les données clés

Fondateurs : Clément Aixala, Nicolas Paulus, Blanca Montero et Denis Fayolle
Création : 2018
Siège social : Paris
Secteur : emploi
Marché : plateforme de recrutement à l’étranger


Financement : 1,5 million d’euros auprès de Cameleon Invest, Cabiedes & Partners et BPI Innovation, avec la participation de son co-fondateur Denis Fayolle, fondateur de LaFourchette et investisseur notoire dans la Tech.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page