video

Faire travailler les générations ensemble, un enjeu crucial pour Danone

Le programme Octave est un séminaire de leadership intergénérationnel et interentreprises créé par Anne Thévenet-Abitbol, directrice prospective et nouveaux concepts chez Danone. Son but ? Faire en sorte que les entreprises et les managers comprennent la nécessité de faire travailler toutes les générations ensemble, un enjeu crucial pour la nécessaire transformation de leur organisation.

Après avoir fondé le programme Ève pour accompagner les femmes en entreprise, Anne Thévenet-Abitbol s’est demandée s’il n’y avait pas une autre population qui pouvait avoir besoin d’aide. C’est comme cela qu’est né le séminaire Octave. « Il y a ce qu’on appelle les seniors, ce que l’on devient assez vite dans les grandes entreprises, à partir de 45 ans. Et si on n’a pas déjà une bonne place, plus personne ne mise sur vous. Et puis on retrouve les jeunes, qui peuvent se sentir un peu formatés. Enfin, il y a la génération du milieu, qui se retrouve écartelée entre des comportements de baby boomers et des pratiques de génération Y », décrit Anne Thévenet-Abitbol.

« L’entreprise est comme un piano… »

L’enjeu est donc de réussir à les faire travailler ensemble. C’est même ce qui a inspiré le nom du programme. « Nous l’avons appelé Octave car finalement on peut dire que l’entreprise est comme un piano sur lequel on ne jouerait que sur les deux octaves centrales, c’est à dire la génération au pouvoir entre 30-32 ans et 50 ans, négligeant les octave graves et les octaves aiguës ».

Mais surtout, Anne Thévenet-Abitbol a remarqué que la vrai enjeu est la transformation digitale. « Il y a toujours eu des générations dans l’entreprise. En fait, le vrai sujet ce n’est pas les conflits entre elles mais l’impact des nouvelles technologies sur les organisations et les comportements ». L’entreprise est ainsi passée d’une culture baby boomer un peu verticale à une culture Y plus horizontale, en mode réseau, comme elle le rappelle. Ainsi finalement, « toutes les générations ont des questionnements. Il faut leur faire comprendre le monde qui change et permettre à chacun, quel que soit son âge, de jouer un rôle ». Et pour cela, les managers notamment doivent être de culture Y, agiles, et savoir adapter leur management aux différentes demandes des générations.

Retrouvez l’interview complète d’Anne Thévenet-Abitbol, directrice éditoriale et artistique du programme Octave, séminaire de leadership intergénérationnel et interentreprises, et directrice prospective et nouveaux concepts chez Danone :

Innocentia Agbe

Journaliste @LeJournaldes RH et @FrenchWeb.fr Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction@lejournaldesrh.fr

Sur le même sujet

Sur le même sujet

Close
Share This
Close