Actualité

Droit à l’oubli numérique: signature de la charte sur la protection des internautes

A l’issue d’une année de consultation, Nathalie Kosciusko-Morizet a réuni, aujourd’hui, les représentants des réseaux sociaux, blogs et moteurs de recherche pour signer une charte sur la protection de la vie privée des internautes.

Après les récents cas de licenciement suite à des propos tenus sur Facebook et l’e-réputation des candidats, de plus en plus importante dans le processus de recrutement, cette charte a donc pour objectif d’aider les internautes à contrôler leur présence sur la toile.

Parmi les mesures concrètes, on peut noter la mise en place d’un « bureau des réclamations » et la facilitation de la suppression d’un compte – deux mesures plébiscites par plus de 90% des internautes. De leur côté, les moteurs de recherche s’engagent a ne plus référencer des données qui ont fait l’objet d’une demande de suppression ou qui figurent dans des « espaces personnels » réservés.

Ces engagements viennent s’ajouter à la charte de la publicité ciblée signée, le 30 septembre dernier, par les professionnels du marketing qui concerne les données collectées lors de la navigations sur le web.

« Cette charte constitue un point de départ. J’espère que de nouveaux signataires y adhèreront rapidement. Les engagements concrets ainsi définis pourront servir de base à un futur accord international. Nous devons adopter des règles collectives de bonne conduite pour renforcer la protection de la vie privée sur Internet. De tels engagements ne pourront être pleinement efficaces que s’ils sont partagés au niveau mondial» a déclaré Nathalie Kosciusko-Morizet.

Etaient présent à cette signature Benchmark Groupe (Copainsdavant), Pagesjaunes (123People), Skyrock (Skyrock.com), Trombi.com, Viadeo et Microsoft France (MSN, Bing). Dommage que Facebook n’ai pas répondu à l’invitation…

Sur le même sujet

Share This
Close