UneUne spécialevideo

Comment les ressources humaines ont accompagné la transformation du Club Med

Il y a 15 ans, le Club Med a entamé une importante transformation marquée notamment par la montée en gamme du groupe et le rachat de l’entreprise par le groupe chinois Fosun. Les ressources humaines ont accompagné ces grands changements , mais comment s’y sont-elles prises ?

« Comme nous sommes une société de service, qui vend du bonheur à ses clients, le rôle des équipes est central. Du coup dans la transformation, leur rôle et celui des ressources humaines a été assez important. Dès le démarrage, il a fallu repenser la façon dont on recrutait , les profils, la manière de former », explique Sylvie Brisson, directrice générale des ressources humaines du Club Med. « Petit à petit nous avons retravaillé l’ensemble des briques ».

Changements d’entreprise et changements sociétaux

Le Club Med a par exemple créé une université des talents. L’entreprise allant vers des prestations haut de gamme, elle a également dû retravailler sur les compétences de ses collaborateurs. À ces changements profonds propres au Club Med se sont greffés des tendances sociétales avec notamment l’intégration des Millennials. Là aussi, l’entreprise explique avoir été obligée de repenser sa façon de les manager et de les faire évoluer. « L’interaction avec leur entreprise est basée sur des ressorts un peu différents. Ils ont une formidable vitalité. Ils ont besoin d’être écoutés, considérés, reconnus », illustre Sylvie Brisson.

Établir des bases

Chaque année, le Club Med recrute entre 6 000 et 8 000 personnes dans le monde, et l’entreprise compte plus de 23 000 collaborateurs. Comment réussir à créer une cohésion, un sentiment d’appartenance ? Dès le début de sa transformation, l’entreprise explique avoir fait le choix d’interroger les équipes afin de leur demander ce qu’elles pensaient du nouveau positionnement, recueillir leurs idées, créer de l’adhésion. Elle en a également profité pour clarifier, avec eux, ses valeurs. « Quand vous changez énormément de choses, il faut aussi en stabiliser certaines », explique Sylvie Brisson.

Le manager, au cœur de la promotion interne

Autre enjeu non négligeable pour n’importe quelle entreprise et qui peut être un défi particulièrement ardu dans les grandes structures : repérer les talents en interne. Pour Sylvie Brisson, il est nécessaire d’accompagner les managers sur ce point. « Le premier détecteur de talents doit être le manager. Ce ne sont pas les ressources humaines, explique-t-elle. C’est lui qui  travaille au quotidien avec l’équipe. Il doit comprendre ce qui est nécessaire comme talents pour faire grandir l’entreprise ».

Retrouvez l’interview complète de Sylvie Brisson, directrice générale des ressources humaines du Club Med : 

Innocentia Agbe

Journaliste @LeJournaldes RH et @FrenchWeb.fr Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction@lejournaldesrh.fr

Sur le même sujet

Share This
Close