ActualitéBoîte à outilsSolutions

Comment la virtualisation des postes de travail peut répondre à certains enjeux du télétravail

La généralisation du télétravail pose de nombreux enjeux. Et l’un d’eux, plus central qui n’y paraît, est la capacité à bénéficier de la même qualité d’équipement informatique que sur son lieu de travail. Pour y parvenir, la virtualisation des postes de travail peut être une solution.

De quoi s’agit-il? «C’est permettre à un salarié d’avoir un poste de travail personnalisé et homogène quel que soit son lieu de travail ou le site sur lequel il exerce», explique Jean-Marc Gonon, président de Wisper, entreprise normande spécialisée dans le domaine. «C’est-à-dire que l’on peut appliquer les applications qui sont nécessaires à chaque salarié, donc définir des droits, des autorisations. Et ensuite, chaque collaborateur a son propre environnement de travail. Il peut agir en multi-sites d’un site à l’autre ou quand il est- comme on le trouve de plus en plus aujourd’hui- en télétravail».

Retrouvez l’interview complète de Jean-Marc Gonon, président de Wisper:

Listen to “Comment la virtualisation des postes de travail peut répondre à certains enjeux du télétravail” on Spreaker.

Des enjeux de sécurité informatique à ceux de préservation de la vie privée

Dans le contexte du télétravail, il s’agit donc pour le salarié de retrouver son environnement professionnel à domicile. Car comment travailler sereinement lorsque cela n’est pas le cas?

De leur côté, les services informatiques peuvent agir à distance: par exemple mettre à jour les applications ou encore appliquer des «patchs» en cas de problématique de virus.

Ce que peut apporter la virtualisation va même encore un peu plus loin avec la possibilité de répondre aux enjeux de séparation entre vie professionnelle et vie privée. «Notre environnement peut être éteint à distance à des heures fixées. On peut le manager en centralisé par un administrateur et une décision corporate qui dise par exemple ‘je veux que tel type de salariés après 18h-18h30, 16h…  n’aient plus accès à leur environnement de travail’ de façon à garder leur intimité et leur vie personnelle», illustre Jean-Marc Gonon.

Pour le futur l’un des enjeux, selon le président de Wisper, sera aussi de réussir à faire cohabiter sur le même ordinateur l’univers professionnel et personnel des collaborateurs pour limiter le nombre d’équipements à la maison. Une fonctionnalité sur laquelle travaille l’entreprise.

Innocentia Agbe

Journaliste @LeJournaldes RH et @FrenchWeb.fr Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction@lejournaldesrh.fr

Articles similaires

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Share This