AcquisitionsActualité

Avec 20 millions d’euros de plus, Welcome to the Jungle pérennisera-t-il son modèle?

Quand Jérémy Clédatet Bertrand Uzeelont fondé Welcome to the Jungle en 2015, ils souhaitaient rendre la recherche d’emploi moins «anxiogène». Aujourd’hui, le site permet aux candidats de consulter des offres d’emploi, mais aussi de retrouver du contenu comme des articles, webséries, podcasts, autour de la thématique du travail. De l’autre côté, il permet aux entreprises de valoriser leurs marques pour attirer des candidats à travers des reportages ou encore des témoignages de collaborateurs, que Welcome to The Jungle réalise pour elles. Pour poursuivre son chemin, la startup lève 20 millions d’euros auprès de Gaia Capital Partners, d’actionnaires historiques (BPI France, XAnge et Jean-Paul Guisset) et de co-investisseurs comme MAIF Avenir.

Ce tour de table vient s’ajouter aux deux précédentes levées de 2 et 7 millions d’euros, respectivement réalisées en 2017et 2018par l’entreprise. Au total, elle a donc levé 29 millions d’euros depuis sa création. Welcome to the Jungle n’est pas encore rentable. La société, qui ne communique pas son chiffre d’affaires, prévoit d’atteindre la rentabilité en France l’année prochaine, nous a confié Jérémy Clédat. Ces 20 millions d’euros supplémentaires permettront-il effectivement à Welcome to the Jungle de pérenniser son modèle? 

S’exporter et développer des outils de gestion

Welcome to the Jungle compte 2 700 entreprises clientes et revendique 1 million de visiteurs uniques par mois. Ces entreprises payent un abonnement annuel- qui comprend la création de contenu que la startup réalise pour elles- afin d’être sur la plateforme. Leur profil en ligne leur permet de poster autant d’annonces qu’elles le souhaitent durant l’année de leur abonnement. Welcome to the Jungle les accompagne également sur la partie outils. La société a ainsi créé son propre Applicant Tracking System, un outil de gestion de candidatures qui doit leur permettre d’être plus efficaces dans ce domaine.

Pour pérenniser ce modèle, Jérémy Clédat explique avoir deux axes de développement. «Le premier concerne la solution Welcome to the Jungle. Aujourd’hui, notre principal défi est de rendre ce produit européen. Le but est d’étendre le site à l’ensemble de l’Europe, car nous y voyons beaucoup de valeurs pour nos clients qui pourront traiter ce sujet de marque employeur un peu partout. Et nous avons aussi la chance d’avoir des candidats très nomades». Déjà présente en Espagne et République tchèque, la société vise l’Allemagne et l’Angleterre pour 2020.

En ce qui concerne le deuxième axe, Welcome to the Jungle mise sur le développement de la partie outil de gestion «pour aider les entreprises à traiter tout le spectre RH, du recrutement jusqu’à la vie dans l’entreprise». Pour cela, la start-up lance Welcome Home, un réseau social professionnel visant à améliorer le processus d’onboarding et de collaboration.

Pour relever son défi, Welcome to the Jungle, basé à Paris, est appuyé par une équipe de 130 collaborateurs et prévoit d’en recruter encore 60 pour renforcer principalement ses équipes business, Tech, opérations, marketing et contenus.

Retrouvez l’interview complète de Jérémy Clédat, co-fondateur de Welcome to the Jungle:

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste @LeJournaldes RH et @FrenchWeb.fr Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction@lejournaldesrh.fr

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Close