ActualitéRecrutementreseaux sociauxSites emploi

WeChat investit dans M4JAM et se lance dans le « microjobbing »

Utiliser son service de messagerie instantanée pour proposer une palette de services toujours plus large. Tel est la stratégie du Chinois WeChat qui, après proposer la réservation de billets d’avions ou de commandes de repas en ligne, se lance désormais dans le microjobbing.

Pour cela, la société vient d’investir dans M4JAM (Money for Jam), en créant un joint-venture – « WeChat Africa » – avec sa maison-mère Tencent et Naspers. Basée en Afrique du Sud, M4JAM est une application qui recense des offres de « microjobs » disponibles selon leur géolocalisation, que les utilisateurs peuvent accepter ou refuser directement via leur téléphone.

Plus les membres de la communauté remplissent des missions, plus leur statut s’améliore, ainsi que leur rémunération. « M4JAM est une solution qui connecte les marques qui veulent que des tâchent soient réalisées par des jobbers qui sont en mesure d’achever des travaux à l’aide de leurs appareils mobiles. Autrement dit – en cassant les gros travaux en petits emplois de 10 minutes ou moins, le microjobbing est une situation de gagnant-gagnant pour les marques et les jobbers » assure la plate-forme sur son site Internet.

En France, plusieurs entreprises se positionnent également sur le segment des applications de microjobbing. On compte notamment AppJobberGeoJobs ou, pour les métiers de la création, Creativelist.

Sur le même sujet

Share This
Close