ActualitéEtudesFormationRecrutement

Travailler au Canada : ce qu’il faut savoir avant de se lancer

[tabs]

[tab title= »A propos »]

L’Office franco-québécois pour la jeunesse, est un organisme bi-gouvernemental fondé en 1968 et implanté en France et au Québec, qui conseille et soutient chaque année près de 10 000 jeunes adultes de 18 à 35 ans dans leur projet de mobilité professionnelle outre-Atlantique et en pays francophone (stage, emploi temporaire, participation à un événement, mission commerciale, formation continue, délégation thématique, etc.).

Le site rassemble des informations: réaliser un CV québécois, postuler à la banque de stages ou répondre à une opportunité de mission professionnelle, obtenir un soutien financier, réaliser les démarches pour l’obtention d’un permis de travail temporaire et préparer son arrivée au Québec.

Site Internet : OFQJ.org

[/tab]

[/tabs]

Le Journal des RH : Beaucoup de Français rêvent de travailler au Canada. En quoi une expérience professionnelle dans ce pays peut être valorisante ?

L’Office franco-québécois pour la jeunesse : La mobilité internationale est un levier avéré dans le parcours personnel et professionnel des jeunes adultes. En effet, une expérience professionnelle internationale est fortement appréciée par les employeurs. Selon la Commission européenne, 85% des étudiants se formant à l’étranger améliorent leur employabilité.

L’OFQJ aide chaque année 10 000 jeunes de 18 à 35 ans à définir un projet de mobilité professionnelle au Québec (stage, emploi temporaire, mission de formation et mission commerciale). 4 000 d’entre eux franchissent l’Atlantique avec le soutien l’OFQJ.
83% des participants OFQJ titulaires d’un diplôme de bac+2 et plus ont retrouvé un emploi à la suite de leur expérience au Québec.

Quels sont les profils les plus recherchés pour aller travailler au Québec, notamment dans le numérique et pour les jeunes ?

Les jeunes diplômés qui ont des compétences techniques sont très recherchés de manière générale au Québec. Plus particulièrement les jeunes sortis des écoles du web et du jeu vidéo : développeurs, graphistes, designers…

Les ingénieurs en informatique sont également très prisés tels que les programmeurs d’applications mobiles. La maîtrise du langage web et des techniques 3D sont indispensables. Les gestionnaires de projets, tous les jeunes qui ont totalement intégré la révolution numérique et les enjeux liés aux données ouvertes sont attendus.

Comment préparer son CV et quelles sont les démarches administratives ?

Le CV québécois est bien sûr rédigé en français, mais il reste influencé par le modèle américain. Il peut s’étaler sur une ou deux pages. Il n’est pas d’usage d’inclure des renseignements relatifs à la vie privée (âge, sexe, état civil, nationalité, religion, etc.) ni de photographie, afin d’éviter les discriminations à l’embauche.

Le permis de travail est obligatoire pour occuper un emploi (qu’elle qu’en soit la durée) ou effectuer un stage (rémunéré ou non). Il est délivré par l’ambassade du Canada sous certaines conditions et sous réserve d’avoir trouvé un employeur au Québec. Le permis de travail n’est valide que pour le lieu de travail ou de stage prévu et les dates indiquées.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Sur le même sujet

Share This
Close