ActualitéManagementRecrutementUnevideo

[TOP 100] Criteo, des primes à l’américaine pour attirer les développeurs

Criteo est 10ème du classement des entreprises de la Tech qui recrutent, publié cette semaine par Frenchweb. A nouveau, le spécialiste français du reciblage publicitaire est un pourvoyeur d'emplois pour des profils ingénieurs et développeurs, mais il quitte la 1ère place occupée cette fois par Dassault Systèmes. 

Il y a deux mois, Caroline Djendoyan a été nommée HR Talent acquisition manager. Elle compte dans son équipe une quinzaine de personnes, dont 10 à Paris et 4 à Palo Alto. Elle est en charge des recrutements et doit dénicher les profils techniques experts en langage mobile, alors que celui-ci représente désormais 57% de l'activité de l'entreprise. 

Calqué sur le modèle américain, Criteo intéresse ses salariés à l'aide de stock options pour se donner toutes les chances de recruter les talents. Pour attirer les meilleurs, Criteo regarde même «comment les concurrents intéressent leurs salariés», reconnaît Caroline Djendoyan.

Au troisième trimestre, Criteo a généré 424 millions de dollars de chiffre d'affaires, en hausse de 27% d'une année sur l'autre. Ses bénéfices net atteignent 15 millions de dollars (+154% comparé à 2015). Sur ce denier trimestre, la société a engrangé 1 000 nouveaux clients et en revendique 13 000 au total. 

[tabs]

[tab title= « Criteo : les recrutements »]

Fondateurs: Jean-Baptiste Rudelle, Romain Niccoli, Franck Le Ouay (aujourd'hui conseiller scientifique)

Nombre: Plusieurs centaines en 2017 (100 à Paris, 50 à Palo Alto hors R&D)

Place de le classement: 10e (1er en mars 2016)

Date de création: 2005

Effectifs: 2 200 dont 900 à Paris

Secteur : Publicité

Siège: Paris (30 bureaux au total)

[/tab]

[/tabs]

[tabs] [tab title= « La Semaine de l’Emploi »] FrenchWeb se mobilise et organise la sixième semaine de l’emploi dans le numérique (#SEN6) toute la semaine (portraits, interviews, offres d’emploi, tables rondes…). L’opération #SENFW, destinée à valoriser les opportunités d’emploi dans ce secteur, a lieu tous les 6 mois. [/tab] [/tabs] 

 

Lire aussi: Criteo, Captain Train, Blablacar…Comment ces ETI françaises gèrent leur product management

Sur le même sujet

Share This