ActualitéBrand Content

RH: le plan de Skello pour dominer les marchés de la restauration et du retail

Interview d’Emmanuelle Fauchier-Magnan, co-fondatrice

Gérer les plannings d’un ou plusieurs établissements où le personnel est nombreux et les heures étendues, tout en respectant la législation peut être un vrai casse-tête. C’est à ce problème que la startup Skello, via son logiciel de gestion RH initialement proposé aux restaurateurs et étendu depuis aux retailers (prêt-à-porter, santé, beauté, supermarchés), souhaite s’attaquer.

«Nous leur permettons de créer un planning de manière hyper rapide et efficace en prenant en compte leurs contraintes, de communiquer autour de celui-ci avec leur équipe et de convertir toutes ces informations en données de paye», résume Emmanuelle Fauchier-Magnan, co-fondatrice.

« Il y a encore un boulevard à prendre »

De 5 salariés à une cinquantaine de points de vente équipés au début de sa commercialisation en janvier 2017, Skello est passé aujourd’hui à 45 collaborateurs et 2 000 points de vente. En effet, contrairement à ce que l’on pourrait penser, les besoins en digitalisation dans le domaine sont nombreux. «À l’époque, nous sommes allés voir un panel de restaurateurs de tous les horizons, des gros franchisés, des indépendants, de la restauration rapide… Dans 95% des cas, ils étaient encore sur Excel ou sur du papier. Les 5% restant utilisaient soit des logiciels développés en interne ou de gros progiciels comme eQualog», explique Emmanuelle Fauchier-Magnan. La faute notamment à des logiciels pas assez intuitifs et simples d’utilisation. 

C’est donc un des principaux défis de la jeune pousse: proposer un logiciel capable de simplifier toute la complexité RH et facile d’utilisation. Le but étant de réussir à obtenir l’adhésion des managers sur le terrain. «Donc oui, il y a encore un boulevard à prendre dans la restauration et aussi dans le retail», lance Emmanuelle Fauchier-Magnan.

L’entreprisequi a levé 6 millions d’eurosen octobre dernier veut aller vite. «Si nous n’avions pas levé des fonds, nous aurions pu continuer à atteindre la rentabilité, ce qui était quasiment le cas. Mais cela aurait signifié aller beaucoup moins vite», explique Emmanuelle Fauchier-Magnan. «L’objectif dans les deux prochaines années est d’accélérer, d’avoir un modèle qui est sain financièrement mais d’aller prendre les marché du retail et de la restauration le plus vite possible». Pour cela, la jeune pousse recrute 120 personnes dans les 18 prochains mois dans tous les domaines: sales, support client, technique…


Sur le même sujet

RH: le plan de Skello pour dominer les marchés de la restauration et du retail
[Decode RH] Marque employeur : ne vous la racontez pas, mais racontez-vous
[Decode RH] Engagement des collaborateurs : passer des bonnes intentions à l’action
[Decode RH] Talent, vous êtes assis sur une mine d’or et la DRH ne le sait pas!
[Decode RH] Boostez vos pratiques RH
[PODCAST] Co-Working, tiers-lieux, remote: travailler dans un bureau? oui mais non! (2/2)
La startup Neuvoo lève 36,5 millions d’euros pour accélérer en France
Share This
Close