Actualité

MOBICADRES 2009 : La mobilité des décideurs par temps de crise : Baisse de 13 % !

La 3éme édition 2009 du baromètre MobiCadres de la mobilité des décideurs vient de paraître. Son objectif est de fournir aux acteurs de l’économie française des clés de lecture et de compréhension sur la trajectoire de carrière des décideurs et leur vécu de la mobilité.

Créé par Nomination, premier service d’informations sur les décideurs, en partenariat avec OasYs Consultants, cabinet conseil spécialisé dans l’accompagnement des transitions professionnelles, MOBICADRES est le premier indicateur de la mobilité des décideurs en entreprise.

Cette 3ème édition doit être replacée dans le cadre d’une année 2008 exceptionnellement agitée. La mobilité de ces cadres a été étudiée sur une période d’un an, et se traduit par un net recul de la mobilité globale : avec 24,2% de décideurs mobiles, le taux de mobilité perd 3,6 points par rapport à l’édition précédente, soit une baisse de 12,9%. Cette chute est particulièrement marquée pour les cadres des Directions Générales (-50%) et chez les femmes (-16%).

Mobilité externe et interne arrivent pratiquement à l’équilibre : 51%/49%, contre 55%/45% lors de l’édition précédente : La conjoncture incite les décideurs à plus de prudence dans leur gestion de carrière, particulièrement dans les entreprises de plus de 500 salariés, où la mobilité interne progresse de 7 points au détriment de la mobilité externe.

En revanche, la mobilité intersectorielle et interprofessionnelle évolue peu : en moyenne, 2 décideurs mobiles sur 3 sont restés dans leur secteur d’activité et/ou leur famille de profession. Les voies royales pour accéder à une direction Générale demeurent les directions opérationnelles et commerciales.

L’actionnariat en forte baisse dans les motifs de mobilité : en comparaison avec l’édition précédente, la possibilité de devenir actionnaire passe brutalement du 4ème au 13ème rang des raisons ayant incité les décideurs à bouger. Par ailleurs, si les 2 premiers motifs de mobilité (perspective de carrière plus importante & possibilité d’étendre son champ de compétences) ne bougent pas, l’objectif d’une rémunération plus attractive passe du 3ème au 4ème rang.

Une intention de mobilité toujours élevée… : malgré une baisse significative du taux de mobilité, les décideurs confirment leur souhait de changer de poste et/ou d’entreprise à moyen terme. C’est le cas d’un décideur sur deux ayant changé au cours de l’année écoulée… et de deux décideurs sur trois parmi ceux qui n’ont pas changé.

Enfin, et contrairement à l’édition précédente où l’on n’observait aucun écart significatif, on note que les décideurs mobiles ont une perception de leur poste actuel plus positive (note de 14,9/20) que les décideurs non mobiles (note de 13,5/20).

Etude MobiCadres 2009, méthodologie

Pour l’édition 2009 du baromètre MobiCadres, NominatioN a recueilli l’opinion de 4 466 décideurs (4 675 en 2008), ce qui confirme la stabilité de l’échantillon et renforce sa fiabilité.

Ces décideurs ont fourni, via un questionnaire en ligne, toutes les informations nécessaires au calcul des indicateurs : âge, formation, parcours professionnel, secteur d’activité, appartenance à un Comité de direction, région, pays, etc.

Il s’agit de décideurs travaillant au sein d’entreprises françaises ou étrangères et ayant une activité en France et de Français expatriés à l’étranger. Les décideurs ont été sélectionnés selon les critères suivants :

• entreprises de moins de 2 000 salariés : niveau hiérarchique entre N et N-2, à partir du Président (Président, Directeur Général, membres du Comité de direction), • entreprises de plus de 2 000 salariés : niveau hiérarchique entre N et N-5, à partir du Président.

Sur le même sujet

Share This
Close