Etudes

Les savoir-être professionnels, une priorité des recruteurs sous-estimée par les jeunes

A l’occasion de sa 2ème campagne d’information, l’AFPA révèle les résultats d’une enquête BVA qui croise les regards des jeunes et des recruteurs sur la formation professionnelle. 84% des DRH et 72% des jeunes estiment qu’un jeune qui a effectué une formation professionnelle a plus de chances de trouver un emploi.

Chez les DRH et les chefs d’entreprise, la motivation est le 1er critère de recrutement à 67% tandis que l’épanouissement sur le lieu de travail est le 1er critère des jeunes (à 52%) pour choisir un emploi.

Les savoir-être professionnels, une priorité des recruteurs sous-estimée par les jeunes

La question des savoir-être professionnels intéresse de plus en plus les recruteurs. Savoir rédiger un CV, savoir se présenter, comprendre les règles de l’entreprise, exprimer sa motivation sont autant de compétences transverses qui vont bien au-delà des savoir-faire. Ces éléments sont une priorité pour les recruteurs et les chefs d’entreprises, pour qui la motivation est le 1er critère de recrutement (à 67%), avant même la formation ou le niveau de diplôme.

Un DRH sur 2 a déjà rencontré des difficultés d’intégration des jeunes dans leur entreprise. Toutefois, les jeunes n’ont pas conscience de ce problème puisque seule une minorité de 23% estime y avoir déjà été confronté. Ces problèmes sont notamment liés au manque de motivation : 42% des DRH estiment que la motivation est ce qui manque le plus aux jeunes pour s’insérer et réussir dans un emploi.

Les jeunes sont ambivalents face à intérêt des recruteurs pour les savoir-être professionnels puisqu’à 52% d’entre eux, le premier critère pour le choix d’un emploi est l’épanouissement personnel sur le lieu du travail : plus qu’un emploi, les jeunes recherchent un métier durable, dans lequel ils se sentent bien.

La formation professionnelle plébiscitée par 84% des DRH et des chefs d’entreprises et par 72% des jeunes

La formation professionnelle est ainsi vue comme une solution à ces problèmes et bénéficie d’une forte crédibilité auprès des DRH qui la plébiscitent à 84%. Cette perception est largement partagée par les jeunes qui sont 72% à considérer qu’il s’agit de la meilleure solution pour avoir toutes les chances de trouver un emploi.

Par ailleurs l’enquête le montre que 40% des DRH et 43% des jeunes pensent qu’il faudrait intégrer un système pédagogique alternant activités théoriques et activités pratiques dans le parcours de formation pour aider les jeunes de moins de 30 ans à mieux s’intégrer dans le monde de l’entreprise.

Sur le même sujet

Share This
Close