BrèvesRecrutement

Les recruteurs jugent l’évolution des candidatures depuis un an

Consultés par le cabinet en recrutement Robert Half, des recruteurs européens en entreprises mettent en exergue les principaux changements qu’ils ont constatés dans les candidatures reçues depuis un an:

Davantage de ‘spontanéité’ depuis un an

Cette spontanéité se traduit tout d’abord par un afflux notable des candidatures spontanées. 68% des recruteurs luxembourgeois et 61% de leurs homologues espagnols en font le constat (ils sont les plus nombreux) suivis par 50% des Irlandais et des Français, et par 47% des Italiens.

Autre signe de spontanéité : des appels de plus en plus fréquents avant l’envoi d’une candidature, afin d’en savoir plus sur le poste visé. Cette pratique a été remarquée par 34% des managers tchèques, 28% des Allemands et 21% des Irlandais.

Enfin, l’envoi direct de la candidature aux Ressources Humaines au lieu d’un envoi au département concerné est observé par 36% des recruteurs espagnols et par 25% de leurs confrères italiens.

Des candidatures plus professionnelles, mais moins pertinentes

Si bon nombre de recruteurs consultés jugent les candidatures reçues depuis un an plus professionnelles (32% au Luxembourg, 27% en Allemagne, 25% en Irlande les trouvent plus adaptées et abouties), leur pertinence n’est pas toujours au rendez-vous. En effet, 26% des managers irlandais et hollandais, 24% des recruteurs allemands et suisses et enfin 20% des managers espagnols les trouvent mal ciblées.

L’anonymat n’est pas encore vraiment d’actualité

Les recruteurs consultés sont assez peu nombreux à constater l’afflux de candidatures anonymes liées aux lois contre la discrimination. Les plus « nombreux » à le constater sont les responsables italiens et français (9%), irlandais (8%) et espagnols (5%).

En France, les CV anonymes ne sont pas encore ‘monnaie courante’. Le Gouvernement prendra la décision – ou non- d’une généralisation en janvier 2011.

Sur le même sujet

Share This
Close