Actualité

La nouvelle taxe professionnelle pourrait pénaliser l'emploi – Le Monde

La nouvelle taxe professionnelle, dénommée contribution économique territoriale (CET), ne fait pas que des heureux. Certes, elle enterre une absurdité de la précédente formule, qui voulait que plus une entreprise investissait, plus elle était imposée. La CET ne sera plus calculée en fonction des équipements et des biens mobiliers, ce qui libère donc l’investissement.

En revanche, la CET prendra davantage en compte la valeur ajoutée réalisée par l’entreprise, qui comprend la masse salariale. Ce qui signifie que plus une entreprise aura de salariés, et plus elle leur versera des rémunérations élevées, plus elle sera imposée. « La part de la CET, assise sur la valeur ajoutée réintroduit un biais en défaveur de l’emploi, pour la première fois depuis 1999 », relève Romain Grau, avocat chez Taj, du groupe Deloitte Touche Tohmatsu.

Lire la suite sur Le Monde

Sur le même sujet

Share This
Close