ManagementRecrutement

Jeunes diplômés: ce qu’ils attendent vraiment

Aux Etats-Unis, à l’occasion de l’ERE Expo à Hollywood, Mark Mehler et Gerry Crispin (fondateurs du cabinet de conseil RH CareerXroads ) ont demandé à un panel représentatif de jeunes diplômes américains ce qu’ils attendent d’un employeur.

Il en ressort que :

  • Seulement l’un d’eux utilise LinkedIn
  • Ils ne sont pas influencés par les cadeaux sur les salons d’emploi
  • Ils n’apprécient pas d’être contacté par Facebook ou par SMS (considéré comme impersonnel, non-professionnel et assimilé à du spam)
  • S’ils reçoivent un message d’un recruteur ou d’un employeur en dehors des horaires de bureaux, par exemple 21h, c’est mauvais signe. Cela montre qu’ils vont devoir travailler régulièrement jusqu’à 21h.

Vidéo du débat en anglais :

Les recrutements à distance, les salon virtuels… d’accord, mais les jeunes veulent rencontrer leur futur employeur en tête-à-tête et voir l’entreprise où ils vont travailler pour être certain que la culture de la société correspond bien à leurs valeurs.

Les jeunes ont besoin d’aimer ce qu’ils font. Crise ou pas crise, les jeunes peuvent bouger plus facilement que les autres catégories d’employés, ils ne resteront donc pas longtemps en poste s’il ne sont pas heureux au travail.

Enfin la perspective d’une évolution de poste au sein de l’entreprise est également un point important, ils ne veulent pas se sentir « plafonnés »…

Pour découvrir l’intégralité du débat : http://www.ereexpo.com/

Source: www.ere.net

Sur le même sujet

One Comment

  1. Article intéressant pour lequel il faut préciser toutefois que les « jeunes » interrogés ici évoluent dans des secteurs d’activités porteurs et sont en csq trés souvent sollicités par des chasseur de têtes. Enfin, notons que la notion de « jeunes » est a définir car on observe des comportements et des attentes différentes chez les 18-23 et les 24-30

Share This
Close