ActualitéSolutions

Comment Welcome at Work! a vu les besoins en animation des bureaux changer avec la crise

Interview de Nicolas Beuvaden, fondateur de Welcome at Work!

Maintenant que le confinement est passé, il faut réussir à gérer le retour au bureau des salariés. Et cela quel que soit le mode de fonctionnement choisi ou encore en test: flexibilité totale, alternance fixée en avance… Un constat semble clair: les bureaux ne sont pas appelés à disparaître. Mais pour beaucoup d’entreprises leur utilisation change pour devenir l’endroit où les salariés se rendront avant tout pour se retrouver.

Welcome at Work!, spécialisé dans la création, la gestion et l’animation des parties communes des immeubles de bureaux, s’est retrouvé au cœur des mutations provoquées par la crise actuelle. Comment les besoins ont-ils évolué?

De plus, pour poursuivre sa croissance, l’entreprise fondée en 2016 par Nicolas Beuvaden annonce une levée de 4 millions d’euros réalisée auprès de Generis Capital Partners et du fonds Ville de demain du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) géré par Bpifrance.

«On va vers moins de bureau mais du ‘meilleur bureau’»

«C’est passionnant ce que l’on est en train de vivre même si c’est probablement un peu brutal», commente Nicolas Beuvaden en ce qui concerne les transformations que sont en train de vivre les entreprises. «Ce que nous constatons est une accélération de tendances qui étaient déjà à l’œuvre auparavant. On se dirige clairement vers moins de bureau mais en revanche ‘du meilleur bureau’: plus vivant, plus agréable et avec plus de services».

Business model, état du secteur, futur des bureaux… Retrouvez l’interview complète de Nicolas Beuvaden, fondateur de Welcome at Work!

Listen to « Comment Welcome at Work! a vu les besoins en animation des bureaux changer avec la crise » on Spreaker.

L’entrepreneur a notamment identifié trois enjeux: «Pour les salariés qui viennent dans ces immeubles, il s’agit de mettre à leur disposition des espaces de travail inspirants, dans lesquels ils se sentent bien, qui intègrent les codes de la maison. Bref, il faut donner envie aux salariés de revenir», explique-t-il. «Le deuxième enjeu concerne les entreprises locataires qui au-delà de se questionner sur le fait de réduire leur surface de bureau ou non, doivent pouvoir recruter et fidéliser leurs talents en mettant à leur disposition des espaces de travail attractifs et qui soient la vitrine de leurs valeurs», poursuit-il. «Et pour les propriétaires des immeubles, avec lesquels on contractualise, il s’agit de proposer des immeubles de bureaux qui correspondent à ces nouvelles attentes de flexibilité et de services».

Des espaces plus délimités, des événements en ligne et des services sur-mesure

Dans chacun de ses domaines d’intervention, la startup qui existe depuis 2016 a vu les besoins évoluer à la suite de la crise. 

En ce qui concerne la partie création des espaces communs, ceux-ci se sont toujours voulus flexibles et hybrides. Les salariés peuvent organiser des réunion informelles, s’installer pour lire leurs e-mails, organiser un cocktail… Avec des réunions qui se font maintenant parfois avec une partie de l’équipe sur place et l’autre à distance, Welcome at Work! s’est par exemple rendu compte qu’il devait créer soit des cabines individuelles où chacun s’installe pour ensuite retrouver tout le monde en ligne ou des espaces pour s’organiser par petit groupe. Finalement, il s’agit de mieux et plus délimiter les espaces en fonction des nouveaux usages.

La deuxième activité de Welcome at Work! est de penser et créer des événements sur site pour créer de la cohésion. Un des moments phares était par exemple une «Summer Party» qui rassemblait différents événements. Pour faire évoluer ce segment, la startup s’est tournée vers des animations sur site mais qui réunissent moins de personnes au même moment comme une exposition photo autour du voyage par exemple. Elle organise également des événements en ligne: quiz, blind test ou encore des concours.

Son troisième domaine est la création de services à destination des salariés. Ces derniers sont toujours aussi sollicités par les collaborateurs comme la collecte de colis ou ont un peu évolué avec de la maintenance de vélos par exemple.

4 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019

Aujourd’hui, Welcome at Work! compte une trentaine d’immeubles sous gestion à Paris et en Île-de-France. L’entreprise qui emploie 100 salariés a réalisé un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros en 2019 et se dit déjà rentable. Côté business model, la startup signe des contrats longs avec les propriétaires des immeubles pour y proposer ses services. Les services sont ensuite re-facturés aux entreprises locataires au prorata de leurs surfaces par les propriétaires. Les entreprises locataires ont également la possibilité de créer des événements ou des services pour elles en les contractualisant directement avec Welcome at Work! Et enfin, les salariés peuvent aussi avoir recours directement à des services payants.

Les 4 millions d’euros levés doivent permettre à Welcome at Work! de développer son offre dans d’autres villes en France et en Europe. La startup souhaite également poursuivre le développement d’une plateforme digitale permettant d’animer la communauté des résidents et de centraliser les services proposés.

Innocentia Agbe

Journaliste @LeJournaldes RH et @FrenchWeb.fr Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction@lejournaldesrh.fr

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Share This