ActualitéSolutionsUne spéciale

Comment Talao se sert de la blockchain pour développer une plateforme dédiée au recrutement de freelances

Talao est persuadé que la blockchain peut révolutionner le recrutement des freelances. L’entreprise s’est donc servie de cette technologie pour développer son organisation autonome décentralisée dédiée aux personnes travaillant en freelance.

«Ce que nous proposons comme modèle, ce sont trois choses qui sont possibles uniquement parce qu’il y a la blockchain et que nous allons créer notre propre token », développe Nicolas Muller. Les trois éléments cités par le CEO sont le fait qu’il n’y ait pas de commission, la possibilité pour le freelance de « posséder sa réputation » et enfin d’être impliqué dans la gouvernance de la plateforme. « Nous avons une approche qui est très centrée sur les talents, c’est en les attirant qu’on attirera les meilleures entreprises », est convaincu le CEO de Talao.

Devenir un leader dans 10 secteurs d’activité

Afin de financer le développement de la plateforme, l’entreprise souhaite lever au total 60 millions de dollars à travers le système de l’ICO (Initial Coin Offering). L’objectif est notamment « de positionner Talao d’ici 12 à 24 mois comme le leader mondial sur 10 secteurs d’activité », explique Nicolas Muller, CEO de Talao.

Dans l’interview, Nicolas Muller en dit plus sur le modèle économique, la façon dont les entreprises et les freelances peuvent utiliser Talao, et le calendrier de l’ICO.

Innocentia Agbe

Journaliste @LeJournaldes RH et @FrenchWeb.fr Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction@lejournaldesrh.fr

Sur le même sujet

Share This
Close