ActualitéSolutions

Comment mieux identifier les compétences internes pour casser les silos entre métiers

Interview de Paul Courtaud, CEO de Neobrain

La cartographie des compétences des collaborateurs a toujours été un enjeu pour les RH, afin de répondre le plus efficacement aux besoins opérationnels. Avec la crise, ce besoin s’est accéléré. «Et il y a un deuxième enjeu», ajoute Paul Courtaud, CEO de Neobrain, dont la solution est spécialisée dans le domaine.

«À l’époque, les entreprises avaient des grands plans stratégiques à 5, 10 ans ou 3 ans avec la GPEC [gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences, ndlr] triennale. Aujourd’hui, à deux ou trois semaines près, ils ne tiennent plus forcément. Car en fonction des annonces du gouvernement, de l’impact d’un marché ou d’un autre pays, l’activité de l’entreprise se redessine et son besoin en compétences change», développe le CEO de Neobrain. Les organisations doivent donc pouvoir gérer cet aspect de leur activité avec plus d’efficacité et de rapidité.

Retrouvez l’interview complète de Paul Courtaud, CEO de Neobrain

Listen to « Comment mieux identifier les compétences internes pour casser les silos entre métiers » on Spreaker.

La possibilité d’avoir une « marketplace » de compétences

De son côté, Neobrain propose une solution qui permet aux collaborateurs d’entrer leur CV. Le système analyse ensuite le parcours, les expériences professionnelles et les activités extra-professionnelles. L’outil leur suggère entre 10 et 15 compétences clés à partir de cette analyse. «Cette action est très importante car dans la pratique il est difficile de décrire ses compétences. C’est pus facile de décrire ce que je fais tous les jours plutôt que les compétences que je mets en œuvre pour le faire. Or, c’est là toute la puissance de la compétence: elle permet de ‘désiloter’ des métiers. Lorsque l’on parle de tâches, chaque métier à les siennes mais ce n’est pas transférable», appuie Paul Courtaud.

Le collaborateur évalue ensuite son niveau de maîtrise de ces compétences et ajoute des informations sur ses motivations. En fonction de ses réponses, différentes actions lui sont proposées: formation, mentorat, postes ouverts dans l’entreprise. Et de leur côté, les managers et RH ont à disposition un sorte de «marketplace» des compétences à laquelle ils peuvent se référer en fonction de leurs besoins.

Neobrain s’intéresse aussi aux compétences au niveau des filières

Neobrain s’intéresse aussi aux compétences au niveau des filières. L’idée est de pouvoir identifier le plus tôt possible celles que les collaborateurs vont devoir développer. Pour ce faire, la solution analyse des millions d’offres d’emploi dans une cinquantaine de pays et agrège les données de 600 observatoires des métiers. «Cela nous permet d’analyser la manière dont les compétences glissent d’un pays à l’autre ou d’un secteur d’activité à un autre», explique Paul Courtaud. Dans l’agriculture par exemple, l’entreprise a remarqué que les compétences arrivent en France 7 mois après avoir été détectées au Brésil qui est en avance sur certains sujets. Cela laisse donc aux entreprises le temps de se préparer.

En matière de cartographie des compétences, plusieurs autres entreprises Tech proposent des solutions avec leurs propres spécificités. En plus de Neobrain, on peut par exemple citer 365Talents ou encore Talentsoft qui avait racheté la startup Crafty en juin 2020 pour accélérer dans ce domaine.

Innocentia Agbe

Journaliste @LeJournaldes RH et @FrenchWeb.fr Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction@lejournaldesrh.fr

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Share This