ActualitéRecrutement

« Avec la crise, les entreprises se sont aperçues qu’elles avaient parfois négligé les soft skills»

Interview de Jacques Froissant, fondateur d’Altaïde

L’e-commerce fait partie de ces secteurs dont certains acteurs vivent actuellement une recrudescence de leurs activités. Comment adaptent-ils leur façon de recruter?

«Il y a une très forte montée en puissance du retail. Les sites des retailers, c’est plus de 83% de performances les 6 premiers mois de l’année. Il y a une donnée aussi qui est assez intéressante: 57% du chiffre d’affaires du e-commerce est fait avec du produit physique. Et c’était 44% seulement l’année dernière sur le 1er semestre», décrit Jacques Froissant, fondateur d’Altaïde, société de conseil en recrutement et gestion des RH.

Soft skills, impact de la crise sur les salaires… Retrouvez l’interview complète de Jacques Froissant, fondateur d’Altaïde

Listen to « « Avec la crise, les entreprises se sont aperçues qu’elles avaient parfois négligé les soft skills» » on Spreaker.

Logistique, Tech, marketplaces et B to B

Ainsi, les besoins en recrutements sont particulièrement importants dans la logistique. La Tech continue également de massivement embaucher avec une forte montée des besoins en data et des «profils plus poussés et plus pointus».

Jacques Froissant constate également une montée du B to B. Beaucoup d’entreprises sur ce segment faisaient peu d’e-commerce mais s’y sont mises dernièrement. Des postes notamment en direction e-commerce ont alors été créés. Et enfin, l’accroissement de l’utilisation des marketplaces a eu pour conséquence de voir émerger des opportunités pour des «responsables maketplace» ou encore des «commerciaux marketplace».

Autonomie, rigueur et capacité à se remettre en cause

Les recruteurs ont-ils changé leurs exigences en ce qui concerne les compétences recherchées? Pas forcément. C’est sur un autre aspect des embauches que cette crise a eu une conséquence. «On sent clairement que d’avoir passé une crise, les entreprises se sont aperçues qu’elles avaient peut-être parfois négligé les soft skills des candidats. Comment se traduit la personnalité d’un candidat dans un poste, comment il résiste à la pression d’une crise, à l’agilité nécessaire, se remet-il en cause?, est-il capable de revoir les choses sous un autre angle?», résume Jacques Froissant.

«Ce qui revient souvent c’est la nécessité de faire preuve d’autonomie, de rigueur d’organisation tout en ayant de l’agilité», développe le fondateur d’Altaïde. «Pourquoi cela en particulier? Parmi les recrutements, il y a quand même beaucoup d’emplois cadres où le télétravail est très fortement maintenu. Et donc, là l’autonomie et la rigueur d’organisation prennent tout leur sens».

Innocentia Agbe

Journaliste @LeJournaldes RH et @FrenchWeb.fr Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction@lejournaldesrh.fr

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Share This